FETE DES MERES : JAI FROLÉ LA MORT.

Accueil / / / / FETE DES MERES : JAI FROLÉ LA MORT.
FETE DES MERES : JAI FROLÉ LA MORT.

Parti de mon domicile de Cocody-Angré le jeudi 23 Mai à 5h30 je fais une escale a Ferké pour presenter les civilités au President du Conseil Regional Mr BIRAHIMA TÉNÉ OUATTARA .

J arrive à ma destination Kong pour l’organisation pratique de la grande ceremonie des Oscars de La Décence en Aout. Seance de travail avec Mme Marie Louise Allaba Proviseur du Lycee Dominique Ouattara et le comité d organisation.
Par curiosité je decide de prendre mon repas en plein air au maquis en face du Lycee Dominique Ouattara car lá se trouve une MAISON CLOSE . Je suis choquee , tetanisee lorsque le Comité me signifie que l an dernier se trouvait une jeune élève brillante faute de tuteur s’est retrouvée comme fille de menage de ses PROSTITUÉS. Mme le proviseur me rassure sur le rendement de la fillette; elle a pu la retirer de cette maison close pour l’inscrit au foyer du lycee . La fillette est très brillante avec 16 de moyenne, elle va en classe de 3em. Jai tres mal dormir cette nuit là à Kong..

Samedi 25 Mai je retourne a Abidjan le coeur meurtri par l histoire de cette jeune fille mineure qui la journée est élève et fille de menage les soirs avec ces professionelles du sexe.

Durant tout le trajet Kong – Abidjan , JAI PLEURÉ PLEURÉ .. ….. mon coeur etait en peine
J étais revoltée contre le Ministère de l Education pour avoir supprimé les internats .
J avais gros sur le coeur contre le Ministère de la femme famille et de l’ enfant .
J avais mal pour cette eleve qui lavait les habits sinon les dessous des salopes de la maison close . Haaaaa jai eu mal .JE ME SUIS PROMISE DE FAIRE FERMER CETTE MAISON CLOSE cette année . J irais me plaindre chez le Maire de Kong Mr Berthé Abdramhane Tiemoko.
Pendant que la nation celebrait la femme jai pleuré pour toutes ces jeunes filles élèves contraintes de se prostituer pour assurer leur scolarité.

Toutes ses élèves qui n’ont ni père ni mère, élevées à cour de triques que Dieu nous a confié . Nous rendrons compte un jour.
C est avec le coeur en peine que jai levé les yeux vers le ciel et jai prié Dieu pour toutes ses personnes vulnerables.

J arrive à Adjamé a 21h 56 non loin de la gare UTB . Une jeune dame qui elle va dans ma directions et moi arretons le taxi :
Le Chauffeur me dit maman passe devant
Je reponds non je m assoir derriere parce que l Esprit de Dieu me disait reste assise derriere monte ta vitre et condamne ta portiere
Je demande à la jeune dame de s assoir devant .
Le chaffeur demarre , la dame lance un appel et communique avec son mari.
Le chauufeur et moi lui disons de couper son appel et que la zone est risquée.
Elle est restée en communication sans condamner sa portiere . Juste avant le feu de renault 3 jeunes se jettent sur notre taxi avec des machettes et couteaux . L un d eux bloque le taxi en tapant sur le capot pour contraindre le chauffeur à garer.
Les d eux autres forcent ma portiere déjà condamnée auparavant . Alors ils brutalisent la jeune dame assise devant en tirant son sac en main . Ils la projettent hors du taxi et l autre tentait tjrs de forcer ma portiere pendant que le chaffeur se debattait au volant et sauver la jeun dame.
Je criais Jesus sauve nous sauve nous .
Le temps que la jeune dame se débatte au sol lea microbes prennaient la fuite avec son sac en main , on a juste le tps de la recuperer dans la boue et demarrer en trompe.
S etait un film d horreur
Mais ce matin je vais bien , je suis a la priere je garde mon sourire ma foi en Dieu.

Dieu ns veille

calme.

 

×

Salut!

Cliquez sur l'un de nos représentants ci-dessous pour discuter sur WhatsApp ou envoyez-nous un email à info@skedesign.net

× Nous contacter via WhatsApp !